En règle générale, les enfants sont mieux installés en voiture sur les sièges arrière adaptés à leur âge, c’est-à-dire sur la banquette arrière. Mais il est clair que pour chaque enfant, le siège du passager avant est une place convoitée. On y a une bien meilleure vue qu’à l’arrière et on se sent comme un adulte.

Mais à partir de quel âge ou dans quelles autres circonstances est-ce autorisé ? L’idée qu’il existe une simple limite d’âge de 12 ans hante encore de nombreux esprits. Mais depuis 1993, l’autorisation est réglementée différemment.

Ces enfants n’ont pas besoin d’aide pour s’asseoir

Le code de la route autorise les enfants à s’asseoir sur un siège auto « tel quel », c’est-à-dire sans aide particulière, s’ils ont plus de 12 ans ou s’ils sont plus jeunes, mais mesurent déjà plus de 150 cm. Si vous remplissez l’une de ces deux conditions, ils peuvent donc s’asseoir à l’avant sans aide.

N’oubliez pas que les enfants de plus de 12 ans mais de moins d’1,50 m peuvent monter dans la voiture sans aide au siège, mais qu’ils ne sont peut-être pas suffisamment protégés. Ils risquent en effet de ne pas être retenus par la ceinture. Vous devriez donc envisager l’utilisation d’un rehausseur de siège dans ce cas également.

Cela pourrait également vous intéresser : Conseils pour l’achat d’un cartable

Lire également :   Comment garder votre garage au sec en hiver ?

Ce que dit le législateur sur les aides à l’assise

La réglementation en vigueur depuis 1993 ne dit rien sur la place assise pour les enfants, mais sur les conditions : Tous les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans révolus et mesurant moins de 1,50 mètre doivent disposer d’un siège enfant adapté. C’est ce que stipule le §21, alinéa 1a du code de la route (StVO).

Il peut s’agir d’un siège baquet pour les petits enfants ou d’un rehausseur de siège en mousse pour les plus grands. Le dispositif choisi doit toutefois être adapté à la taille de l’enfant.

Les chiffres des accidents donnent raison à cette prescription : selon une évaluation de l’Office français français des statistiques, les enfants ont sept fois plus de risques d’être blessés ou tués dans un accident de la route sans siège enfant adapté qu’avec un siège enfant (pour en savoir plus, consultez également le site du Conseil français de la sécurité routière).

L’airbag peut provoquer des blessures

L’airbag passager peut également représenter un danger, car il se gonfle de manière explosive en cas d’accident : L’airbag doit être désactivé pour les coques bébé ou autres sièges auxiliaires dans lesquels les enfants sont assis dans le sens inverse de la marche. Il peut en effet blesser les jeunes enfants dans cette position.

Mais l’airbag n’est pas non plus sans risque pour les enfants plus âgés. C’est pourquoi le siège du passager avant ne devrait pas être placé complètement en avant, de sorte qu’il y ait suffisamment de distance par rapport à l’airbag.

Lire également :   La voiture ne démarre pas - Démarrage à froid en hiver ?

Les sièges pour enfants doivent répondre à de nombreux critères

Lors de l’achat, veillez à ce que le siège soit testé selon la norme européenne pour la sécurité des enfants ECE R44. Depuis avril 2008, seuls les sièges dont le chiffre de contrôle commence par 03 ou 04 peuvent être utilisés. Les autres sièges ne sont pas autorisés chez nous.

N’utilisez le siège que sur des places autorisées. Les coques pour bébés ne peuvent être placées sur le siège du passager avant que dans des cas exceptionnels et uniquement si l’airbag du passager avant est désactivé de manière sûre.

Lorsque vous achetez un siège, faites essayer à votre enfant de s’asseoir ou de s’allonger.

Avant l’achat, vérifiez également que le siège s’adapte à votre voiture. Si vous avez plus de deux enfants, de nombreuses voitures ne peuvent pas accueillir trois sièges complets sur la banquette arrière.

Les sièges pour enfants ne sont autorisés que pour un certain poids.

  • 0 à 10 kg (jusqu’à environ 9 mois) – Siège enfant groupe 0
  • 0 à 13 kg (jusqu’à 18 mois environ) – Siège enfant groupe 0+
  • 9 à 18 kg (9 mois à env. 4 ans) – Siège enfant groupe I
  • 15 à 25 kg (4 à 7 ans) – siège enfant groupe II
  • 22 à 36 kg (7 à 12 ans) – Siège enfant groupe III

Important à savoir

  • Le siège ne peut protéger votre enfant que s’il est assis dedans et correctement attaché. Faites en sorte que le moteur ne fonctionne que lorsque tous les enfants sont correctement et solidement attachés.
  • Pour les sièges du groupe II et III, veillez à ce que les ceintures de sécurité soient bien ajustées au corps de l’enfant et qu’elles passent par tous les crochets et œillets du siège pour enfants, afin qu’elles ne glissent pas en cas d’accident.
  • Si vous passez à un rehausseur uniquement pour les enfants plus grands, achetez-en un qui possède un guide pour la ceinture ventrale. Veillez alors à ce que la ceinture abdominale passe toujours en dessous du guide afin d’éviter les écrasements potentiellement mortels au niveau de l’abdomen dus à un glissement vers le haut de la ceinture abdominale.
Lire également :   Voiture : quand l'essuie-glace fait des traînées

Vous prévoyez un voyage en voiture avec vos enfants ? Alors vous trouverez ici quelques éléments qui rendront le voyage plus agréable :  Conseils pour le voyage en voiture.

Catégorisé: