Que choisirais-tu spontanément – le xénon ou les LED ? Il n’est pas étonnant que la réponse ne te soit pas si facile. Après tout, les technologies d’éclairage sont devenues si variées qu’on peut tout à fait se poser la question : Cela fait-il vraiment une différence ? Ou s’agit-il d’un simple gadget ? Dans cet article, tu apprendras tout ce que tu dois savoir sur le thème xénon vs. LED. Tu es prêt(e) ? Let’s go !

LED vs. xénon vs. halogène : plus lumineux, plus précis, plus flexible ?

Nous t’avons déjà expliqué dans un autre article quels étaient les différents types d’éclairage automobile disponibles sur une voiture. La différence entre les ampoules H4 et H7 devrait également t’être bien connue. Mais aujourd’hui, nous mettons les phares avant sous les feux de la rampe et répondons d’abord à la question : qu’est-ce que les LED et les lampes au xénon ont de plus que les phares halogènes ? La réponse simplifiée est la suivante :

L’éclairage à LED et au xénon est de meilleure qualité que l’éclairage halogène.

L’intensité lumineuse et la température de couleur font également la différence.

De meilleures conditions d’éclairage ne sont pas seulement synonymes de confort de conduite, mais aussi de sécurité.

Le rendement lumineux des diodes électroluminescentes et des ampoules au xénon est nettement meilleur que celui des ampoules halogènes.

Cela a un effet positif sur l’utilisation de l’énergie.

D’autre part, cela augmente également la durée de vie des ampoules utilisées.

La structure des différentes ampoules a également une influence sur la durée de vie de chacune d’entre elles.

L’échelle des kelvins : Mesurer les températures de couleur et l’intensité lumineuse

L’échelle Kelvin permet de comparer objectivement les températures de couleur et l’intensité lumineuse de différents corps lumineux. La règle est la suivante : plus la valeur Kelvin est élevée, plus la lumière est claire et bleutée. L’échelle Kelvin est justement déterminante pour les ampoules LED.

Comme tu peux le voir :

Plus la valeur Kelvin est basse, plus la lumière est jaunâtre.

Dans les années 90, la lumière « jaune » des phares était encore courante. Aujourd’hui, cette température de couleur n’est plus que très rarement visible sur les routes Françaises. Les véhicules les plus récents sont désormais équipés de phares au xénon ou de LED et diffusent une lumière éclatante dans l’obscurité. Cela permet non seulement d’améliorer la visibilité, mais aussi de renforcer la sécurité. Nous t’expliquons rapidement pourquoi il en est ainsi.

Échelle de Kelvin et lumière du jour

Tu le sais déjà dans ton quotidien au bureau : les lampes à lumière du jour sont très tendance. Pourquoi ? Parce qu’elles simulent la lumière naturelle du soleil, ce qui a un effet positif non seulement sur l’humeur, mais aussi sur la concentration et les performances. Et où se situe la lumière du jour sur l’échelle de Kelvin ? Nous te le disons :

Lire également :   Équipement en voiture : voici ce que chaque automobiliste devrait avoir sous la main

Même si la couleur du soleil laisse supposer le contraire :

La lumière du jour n’est pas jaune et n’est pas non plus chaude.

Au soleil de midi, la lumière du soleil atteint une valeur Kelvin allant jusqu’à 5.800 K .

Ainsi, le soleil de midi émet une lumière plutôt bleutée &nbsp ;

Et quel est le rapport avec l’échelle de Kelvin et les ampoules LED ? C’est très simple : dans la circulation routière aussi, la concentration et la vigilance sont des facteurs de sécurité très importants. C’est pourquoi, ces dernières années, les constructeurs automobiles ont de plus en plus misé sur des diodes lumineuses avec une valeur Kelvin plus élevée.

Recommandation de la rédaction – Ampoules halogènes

Halogène vs. LED – en Kelvin

Le choix est très large en ce qui concerne les diodes électroluminescentes, qui se situent très différemment sur l’échelle des kelvins. Mais une chose est sûre : si l’on compare les halogènes et les LED, les diodes électroluminescentes sont définitivement les plus performantes en termes de potentiel de luminosité. Tu ne le crois pas ? Alors laissons parler les faits :

La valeur Kelvin la plus élevée que tu peux atteindre avec une ampoule de projecteur halogène est d’environ 3.700 K .

Tu obtiens cette température de couleur par exemple avec les H7-Night Breaker® 200 d’Osram.

Si tu optes pour la variante LED, tu grimpes en conséquence dans l’échelle des kelvins.

Pour les phares principaux équipés de LED, la température de couleur peut atteindre sans problème 6.000 K.

C’est par exemple le cas pour les H7 LED Night-Breaker d’Osram.

Xénon vs. LED – en Kelvin

Et qu’en est-il des ampoules au xénon ? Est-ce qu’elles brillent plus ou moins que les LED ? Jusqu’à 5.000 K, les lumières au xénon et les LED peuvent atteindre une température de couleur similaire. Toutefois, les diodes électroluminescentes couvrent un spectre plus large de l’échelle de Kelvin et peuvent en conséquence atteindre des températures de couleur encore plus froides. Pour les lampes au xénon, le maximum est de 5.000 K. En moyenne, la température de couleur des lampes à décharge se situe entre 4.500 et 5.000 K .

Recommandation de la rédaction – Brûleurs au xénon

Xénon vs. LED : deux systèmes d’éclairage très différents

Ne vous inquiétez pas. Nous n’avons pas l’intention de donner un cours de physique. Nous souhaitons néanmoins t’expliquer brièvement ce qui différencie les ampoules au xénon des ampoules LED – de manière très simplifiée, bien sûr. En fait, le mécanisme de production de la lumière est comparable pour les deux « petites lampes ». La seule différence est que les systèmes de matériaux utilisés sont différents. Alors, xénon contre LED – qu’est-ce qui fait la différence ? Commençons par les brûleurs au xénon. Tu es prêt à commencer ? Alors nous allons directement éclairer l’obscurité !

Lampes à décharge au xénon : lumière bleutée

Les phares au xénon fonctionnent avec ce que l’on appelle des lampes à décharge de gaz – également appelées brûleurs au xénon. Cette désignation n’est pas le fruit du hasard :

Dans les lampes à décharge, on trouve une ampoule de quartz et de verre remplie de gaz xénon.

En tant que tube à décharge de gaz, cette ampoule de verre joue un rôle central dans le processus de production de lumière.

L’ampoule contient deux électrodes, enveloppées de gaz xénon et de mercure.

Pour que le gaz xénon produise de la lumière, il faut qu’une étincelle jaillisse.

Celle-ci met le système en mouvement et entraîne la « décharge » et la production de lumière.

Xénon vs. halogène

Par rapport aux ampoules halogènes, les ampoules au xénon sont beaucoup plus lumineuses. La couleur tire vers le violet, ce qui est dû au gaz xénon et à sa décharge. La durée de vie dépasse également de loin celle des ampoules halogènes. Toutefois, les phares au xénon sont nettement plus complexes et plus chers à fabriquer. C’est pourquoi ils perdent de plus en plus en popularité – au profit des technologies LED. Autre critique : les lampes au xénon éblouissent davantage les usagers de la route.

Lire également :   Installer un atelier de bricolage : Ce dont les bricoleurs amateurs ont besoin

Recommandation de la rédaction – L’halogène au look xénon

La technologie LED – expliquée simplement

La technologie LED est basée sur ce que l’on appelle les diodes lumineuses. LED signifie « Light-Emitting-Diode » : il s’agit donc littéralement de faire briller des diodes. Toutefois, il ne s’agit pas d’une décharge de gaz. En gros et de manière simplifiée, une LED fonctionne comme suit :

Les diodes électroluminescentes font également intervenir deux électrodes entourées d’une capsule en plastique.

Une connexion de fils, une cuvette de réflecteur et un cristal semi-conducteur avec des matériaux actifs font briller les diodes.

Comme on sait que les diodes ne peuvent conduire le courant que dans un seul sens, leur disposition est importante.

Recommandation de la rédaction – Sources lumineuses LED

Actuellement, une variante plus moderne de la technique d’éclairage LED est particulièrement appréciée : selon le fabricant, cette dernière est appelée Matrix-LED, Multibeam-LED ou Adaptive LED. Qu’est-ce qui se cache derrière ? Tu vas le savoir maintenant !

LED matricielle vs. LED matricielle numérique : ce qui fait la différence

Il existe aujourd’hui deux formes de LED matricielles : l’une fonctionne de manière analogique, l’autre, plus récente, est commandée numériquement. Et maintenant, tu vas tout de suite apprendre ce qu’il en est de la lumière LED matricielle. Let’s go !

LED multifaisceaux, LED matricielle LED adaptative

Trois désignations pour une seule et même chose : alors que le groupe VW/Audi parle de Matrix-LED, Mercedes parle de Multibeam-LED. BMW utilise quant à lui une autre alternative – et parle de lumière LED adaptative. Qu’est-ce qui se cache derrière ? Une matrice de LED qui assure – de manière analogique ou numérique – des conditions d’éclairage toujours adaptées. Nous t’expliquons maintenant comment cela fonctionne !

Matrice LED : comment ça marche ?

Avec les LED matricielles, c’est – surprise ! – une matrice est en action. Et cela signifie :

Les diodes électroluminescentes sont disposées en rangées horizontales et verticales .

Le nombre et la disposition des LED peuvent varier.

La matrice LED se compose donc d’une disposition fixe de diodes lumineuses. Les LED à matrice numérique, en particulier, font intervenir un système complexe. Tu en apprendras plus tout de suite !

DMD et matrice numérique à LED

La matrice LED se compose donc d’une disposition fixe de diodes lumineuses. Mais celles-ci ne pourraient pas éclairer comme elles le devraient si la puce DMD n’était pas là. DMD signifie « D igital micro- M irror D evice » :

Dans une puce DMD se trouvent des millions ( !) de micromiroirs qui ont pour mission d’influencer la lumière des LED de manière à ce qu’elle arrive toujours là où elle doit arriver.

Cela se fait par le biais d’une stimulation électromagnétique qui fait que les miroirs s’inclinent.

Mais à quoi servent les LED matricielles ? Pourquoi devrais-tu dépenser de l’argent pour cet équipement supplémentaire ? Quels sont les avantages – nous te le disons maintenant !

Matrix-LEDs, Multibeam-LED Co. : les avantages en un coup d’œil

Qu’il s’agisse d’éclairage adaptatif, de LED matricielles ou de multifaisceaux, chaque désignation renferme une particularité de cette technique d’éclairage ultramoderne :

Les LED adaptatives s’adaptent à leur environnement .

En cas de circulation en sens inverse, le faisceau s’atténue automatiquement .

Seule la zone susceptible de gêner les autres usagers de la route est alors masquée.

Tu continues à voir le reste de l’environnement sous son meilleur jour.

Il y a beaucoup plus de variations de lumière que dans les versions précédentes :

Il n’y a pas que les feux de croisement et les feux de route.

Il y a aussi les feux de ville, les feux d’autoroute et les feux de virage.

Lire également :   Bougie d'allumage défectueuse : symptômes, causes

Ainsi, tu disposes toujours du meilleur rendement lumineux possible.

Avec les LED numériques matricielles, il y a aussi l’éclairage de piste et d’orientation :

La piste est mieux éclairée.

Un tapis de lumière est créé pour que tu ne perdes jamais l’orientation.

Grâce à la technologie DMD, les LED matricielles peuvent faire encore plus :

Tu peux choisir une lumière d’accueil ou d’adieu personnalisée.

La matrice LED génère alors des logos ou des inscriptions précises qui sont projetés sur le mur ou sur le sol.

Xénon vs. LED vs. halogène – notre conclusion

Nous résumons ici les principales différences :

Les ampoules à LED et au xénon sont beaucoup plus lumineuses que les ampoules halogènes.

Les ampoules au xénon ont une durée de vie plus longue que les ampoules halogènes .

Les LED ont une durée de vie encore plus longue que le xénon.

Le rendement lumineux des LED est encore meilleur que celui des ampoules au xénon.

Ainsi, on produit plus de lumière avec une consommation d’énergie moindre.

Les diodes électroluminescentes peuvent éclairer encore plus fort que le xénon, car elles couvrent un plus grand spectre de l’échelle de Kelvin.

Les LED matricielles n’éblouissent pas et assurent une sécurité routière nettement plus élevée.

Les coûts de production des LED sont inférieurs à ceux des lampes au xénon.

Globalement, les phares au xénon sont plus coûteux, car leur réparation est extrêmement complexe.

De plus, les LED durent généralement toute la vie d’une voiture.

LED vs. halogène : voici la différence pour les feux de croisement !

Tu veux voir à quel point les feux de croisement sont différents selon que tu utilises des ampoules LED ou halogènes ? Nous avons une vidéo YouTube détaillée du canal Schrauba pour toi – y compris des informations importantes sur l’équipement supplémentaire nécessaire (appareils de commande et adaptateurs), l’homologation Co. Regarde comment l’éclairage halogène H7 d’origine de la Golf 6 testée se distingue de l’éclairage H7 à LED installé ultérieurement :

LED vs. xénon : la technologie LED est très tendance

Si la technologie LED est particulièrement appréciée, c’est pour une bonne raison :

Les diodes électroluminescentes ne sont pas seulement plus performantes en termes d’efficacité lumineuse et de durée de vie.

La palette des températures de couleur possibles est également plus variée avec les LED.

Avec la technologie numérique à matrice LED, la sécurité, le confort de conduite et les exigences de design personnalisées sont portés à un tout autre niveau.

Mais le plaisir de la LED a aussi un prix :

Les LED à matrice numérique ne sont disponibles qu’en combinaison avec l’option d’éclairage automatique – les deux sont des équipements supplémentaires payants qui entraînent des coûts plus élevés.

Voilà, nous en avons assez dit et nous te demandons maintenant : est-ce que tu roules au xénon ou avec des LED ? T’es-tu même offert le luxe d’un éclairage matriciel à LED ? Ou es-tu sur le point de convertir tes lampes halogènes en LED ? N’hésite pas à partager ton expérience avec la communauté ! Comme toujours, nous sommes impatients d’en savoir plus !

Catégorisé: