Quand quelle assurance intervient ?

L’épidémie de Corona inquiète de nombreux consommateurs : Assurance maladie. Dans quelle situation une assurance intervient-elle, par exemple pour l’annulation d’un voyage ou en cas de mesures de quarantaine dans sa propre entreprise ?

Une nouvelle situation inquiète les consommateurs

Quand quelle assurance intervient-elle ? Toutes les questions et réponses sur le coronavirus en un coup d’œil.

Le coronavirus qui sévit actuellement soulève de nombreuses questions, notamment dans le domaine des assureurs. Quelle assurance intervient par exemple si l’on doit annuler un voyage, si son entreprise est mise en quarantaine ou si l’on tombe soi-même malade ? Nous avons rassemblé des informations actuelles sur les cas d’assurance en rapport avec l’épidémie Covid-19.

Assurance annulation de voyage

Le risque de contracter le coronavirus n’est pas couvert par l’assurance annulation ou interruption de voyage. La peur d’une éventuelle maladie n’est pas non plus assurable par le biais de l’assurance frais d’annulation. Même si l’on a réservé un voyage dans une zone de crise comme la Chine ou l’Italie, il n’y a pas de couverture d’assurance ? qu’il y ait ou non un avertissement officiel de voyage.

L’assurance annulation de voyage n’intervient que si l’on tombe malade avant le départ à cause du Covid-19. Dans ce cas, on peut bien sûr annuler le voyage, car une maladie grave et inattendue est un motif d’annulation, tout comme une blessure grave due à un accident ou le décès d’un proche. Un certificat médical est obligatoire et doit être établi avant l’annulation du voyage. Mais : si le coronavirus devait être classé comme pandémie, cela constituerait un critère d’exclusion pour les assurances, qui n’offriraient alors plus de couverture.

Lire également :   Assurance invalidité : explication, conseils astuces

Quarantaine sur le lieu de travail

Les mesures de quarantaine prises par les autorités sont considérées comme un cas d’assurance si, à l’occasion d’une épidémie, elles sont explicitement dirigées contre les personnes assurées ou l’entreprise elle-même. En revanche, lorsqu’une région entière est mise en quarantaine par le gouvernement, comme c’est actuellement le cas en Italie, cela n’est pas considéré comme un cas d’assurance.

Assurance fermeture d’entreprise

Cette assurance intervient pour les dommages d’interruption lorsque l’entreprise est fermée en raison d’une épidémie à déclaration obligatoire selon la loi sur la protection contre les infections. Cette couverture spéciale n’existe toutefois que pour les entreprises qui transforment des denrées alimentaires et pour l’hôtellerie et la restauration. Le montant et la durée des prestations dépendent du tarif correspondant et des accords individuels. Mais : pour les contrats déjà existants, il peut arriver que la couverture pour les cas d’assurance soit refusée en raison de Covid-19. La raison invoquée par les compagnies est que le nouveau virus ne fait pas partie de l’énumération des maladies à déclaration obligatoire, car il n’a été inclus qu’ultérieurement dans l’obligation de déclaration. En raison de la situation actuelle, de nombreuses compagnies ne concluent actuellement aucun nouveau contrat.

Assurance perte de pratique

Si les médecins et certaines professions libérales comme les avocats ou les physiothérapeutes doivent interrompre leur activité pour cause de quarantaine, l’assurance perte de cabinet offre une couverture d’assurance. La police couvre les frais fixes d’exploitation pour une durée allant jusqu’à un an.

En cas de maladie

Lorsqu’un travailleur tombe malade et est en congé de maladie, il a droit, comme d’habitude, à six semaines de salaire. Si une assurance d’indemnités journalières de maladie a été souscrite, elle intervient ensuite et l’employé reçoit des indemnités de maladie.

Lire également :   Différence courtier d'assurance-agent d'assurance, conseiller

Les indépendants et les professions libérales qui sont en congé de maladie reçoivent directement des indemnités de maladie s’ils ont choisi le taux de cotisation général ou des prestations de l’assurance d’indemnités journalières de maladie après l’expiration du délai de carence convenu.

Catégorisé:

Étiqueté dans :