Grêle, foudre et autres.

Toitures recouvertes, téléviseurs cassés ? parfois, les intempéries provoquent de violents dégâts dans et sur la maison. Assurance dommages ouvrages. Pour ne pas rester sur le carreau, il existe de nombreuses assurances. Nous avons listé ici les couvertures d’assurance qui s’appliquent et à quel moment.

Assurance habitation

Les bâtiments peuvent être endommagés par une tempête, tout comme les voitures. Mais quelle assurance est compétente et quand ?

L’assurance habitation paie les dommages causés par les intempéries au bâtiment. Elle se compose de trois assurances différentes : Assurance incendie, assurance dégâts des eaux et assurance tempête. En règle générale, les assurances peuvent aussi être conclues séparément ? donc par exemple seulement une assurance incendie.

Ce que paie l’assurance

L’assurance ne paie pas

tout dommage au bâtiment causé par un incendie, la foudre, l’eau du robinet, une tempête ou la grêle

les toitures couvertes

fenêtres brisées

façades endommagées

dommages indirects (par ex. si la pluie s’infiltre par le toit cassé et endommage les sols)

Inventaire endommagé

Assurance habitation

L’assurance ménage couvre les dommages causés à l’inventaire de la maison par le feu, la tempête, la grêle, l’eau du robinet et le vol avec effraction. &nbsp ;

Ce que paie l’assurance

L’assurance ne paie pas

les meubles, appareils électriques et autres biens ménagers endommagés

en cas de foudre, seuls les appareils directement touchés sont remboursés

Dommages de surtension dus à la foudre sur les lignes électriques (certaines assurances incluent déjà la protection contre les surtensions).

Lire également :   Quelles assurances sont vraiment importantes !

Dommages causés par les forces de la nature tels que les inondations, les fortes pluies ou la pression de la neige.

Assurance contre les dommages naturels

Une assurance contre les dommages naturels ne peut être souscrite qu’en complément d’une assurance ménage ou d’une assurance habitation. Elle permet de couvrir les dommages supplémentaires causés par les forces de la nature à la maison ou à l’intérieur de celle-ci. Important : l’assureur n’est pas obligé de vous accorder une assurance contre les dommages naturels. Surtout dans les régions qui présentent un risque accru de certaines catastrophes environnementales, vous aurez du mal à vous assurer contre les dommages correspondants. Le risque pour les assureurs est tout simplement trop élevé dans les zones inondables, par exemple.

Ce que paie l’assurance

L’assurance ne paie pas

Dommages causés par des inondations, des crues

Dommages causés par un tremblement de terre, un glissement de terrain, la pression de la neige ou une avalanche

Dommages causés par des raz-de-marée ou par le refoulement des eaux (certaines assurances proposent déjà une protection contre le refoulement).

Assurance

Une assurance intervient en cas de dommages causés à sa propre voiture, comme la détérioration, la destruction, la perte totale ou la perte du véhicule, par exemple à la suite d’un incendie, d’une explosion, d’une tempête, d’un vol ou de dégâts causés par le gibier.

Ce que paie l’assurance

L’assurance ne paie pas

Dommages causés par une tempête, la grêle, une inondation ou la foudre

en cas d’intérieur sali par la saleté ou l’eau

Lire également :   Changer d'assurance automobile : Ça vaut le coup !

dommages causés par un tremblement de terre

En cas de négligence du conducteur. C’est-à-dire si vous n’avez pas mis votre voiture en sécurité malgré les avertissements correspondants.

en cas d’accident lors d’une catastrophe naturelle

Voici ce que vous devez faire en cas de dommages dus aux intempéries

En cas de dommages dus aux intempéries, vous devez informer l’assurance concernée le plus rapidement possible. De plus, en tant qu’assuré, vous êtes tenu de ne pas laisser le dommage s’aggraver inutilement (obligation de réduire le dommage). Vous devriez par exemple recouvrir sommairement votre toit endommagé et en informer l’assureur.

Les petits dommages ne valent parfois pas la peine d’être pris en charge par l’assurance. De plus, si vous faites (ou devez faire) trop souvent appel à un assureur, celui-ci peut vous résilier.

Catégorisé:

Étiqueté dans :

,