Comment dissuader les voleurs et garder son vélo

Qui n’en a pas fait l’expérience personnellement ou par l’intermédiaire d’amis : à peine a-t-on un nouveau vélo qu’il est volé en peu de temps après avoir fait ses courses ou après une visite dans un café et qu’il a disparu de la surface de la terre. Mais les cambriolages de caves et d’habitations sont également responsables de vols de vélos. Avec environ 300.000 vols par an, plus de 800 vélos sont volés chaque jour. Parfois, la roue avant ou arrière est encore accrochée au lampadaire en ricanant. Se mettre en colère après un vol et souhaiter la lune à tous les voleurs de vélo ne sert pas à grand-chose. Suivez plutôt nos conseils pour prévenir le vol de votre vélo.

Les vieux et les « pas cool » ? Les vélos vivent plus longtemps

D’un point de vue statistique, un vélo neuf, coûteux et moderne a une espérance de vie nettement plus courte chez son propriétaire initial qu’un vieux vélo. C’est pourquoi la règle suivante s’applique : si vous habitez en ville, vous devriez si possible parcourir le pays avec un vieux vélo qui plaît le moins possible aux autres. La plupart des voleurs revendent ensuite les vélos et le coût du vol est généralement le même. Si votre vélo est moins attrayant, il sera aussi moins souvent volé.

Lire également :   Enlever les taches de chocolat du siège de votre voiture

Si l’on souhaite avoir un nouveau vélo pour des raisons pratiques et non esthétiques, d’autres possibilités s’offrent à nous pour gâcher la tournée des voleurs. On peut par exemple peindre ou vaporiser son nouveau vélo avec des couleurs voyantes, de sorte que le vélo soit beaucoup trop visible pour les voleurs. De plus, les designs de couleur originaux sont généralement plus difficiles à vendre aux voleurs. Si la peinture ou le sprayage du vélo est un peu trop violent, on peut au moins peindre ou coller les logos et marques du fabricant. De cette manière aussi, on minimise un peu les risques et le vélo est plus sûr. Car en principe, plus un vélo a une apparence normale et peu élégante, plus on le garde longtemps.

Antivol et cadenas pour la sécurité

Quand on aime son vélo, on l’attache. Et ce, à un objet fixe. Important à cet égard :

  • l’antivol doit sécuriser le cadre du vélo. Car si l’on fait passer l’antivol à travers un seul pneu, le voleur peut alors démonter la roue avant ou arrière et emporter tout simplement le vélo.
  • il est raisonnablement sûr d’attacher son vélo à un objet qui est lui-même stable, c’est-à-dire un arbre, un lampadaire ou une clôture. En revanche, si l’on attache son vélo à une clôture en grillage (qui peut être facilement percée) ou à une barrière en bois, il ne faut pas s’étonner de devoir prendre le train pour rentrer chez soi parce qu’il a soudainement disparu.

Choisir le bon antivol pour son vélo

L’antivol devrait coûter environ dix pour cent de la valeur du vélo – c’est du moins ce que recommandent les commerçants. Il faut savoir que seuls les antivols à arceau protègent efficacement le vélo contre les malfaiteurs. L’inconvénient de ces antivols assez chers, bien que très solides, est leur faible « portée », car il faut souvent chercher plus longtemps avant de pouvoir attacher le vélo à un objet suffisamment fin pour l’antivol à étrier étroit. On peut se demander dans quelle mesure, dans les situations quotidiennes, on prend le temps de trouver un bon endroit pour attacher son vélo. Dans la vie pratique, il est peut-être préférable d’opter pour des antivols à chaîne ou blindés relativement sûrs, afin de trouver rapidement un endroit où attacher son vélo à un objet fixe.

Lire également :   Dégâts de grêle sur la voiture : frais de réparation et prise en charge des coûts

Souscrire une assurance vélo

Si le vélo est volé dans l’appartement, la maison ou la cave, c’est généralement l’assurance ménage qui intervient. Mais si le vol a lieu dans la rue, une assurance vélo séparée est souvent nécessaire. Certaines assurances habitation couvrent également le vol à l’extérieur de la maison, dans la mesure où cela a été convenu dans le contrat – avec des primes plus élevées, bien entendu. Vérifiez donc votre couverture d’assurance et adaptez-la si nécessaire.

Noter le numéro de cadre

Si le vélo dispose d’un numéro de cadre, il est conseillé de le noter lors de l’achat du vélo. En effet, avec le numéro de cadre, il y a au moins une possibilité théorique que la police retrouve la bonne pièce. Celui qui reçoit une carte d’identité de vélo doit également la conserver en lieu sûr afin de pouvoir prouver qu’il en est le propriétaire. Si l’on souhaite recevoir l’argent de son assurance ménage ou d’une assurance vélo spéciale, le numéro de cadre est absolument nécessaire. En outre, le vélo doit être enregistré auprès de la police, c’est-à-dire que le cas doit être porté à la connaissance de la police.

Coder le vélo avec l’adresse et le nom

Lors du codage d’un vélo, l’adresse du propriétaire est codée sur le vélo. Le codage contribue à ce qu’il soit plus risqué de vendre le vélo à une personne intéressée. Le codage a également un autre effet positif : si un vélo n’est pas volé, mais ?seulement ? emprunté, le taux de retour au propriétaire augmente considérablement si l’on peut retrouver l’adresse du propriétaire du vélo grâce au codage.

Catégorisé:

Étiqueté dans :