Notre dernier article sur l’abaissement du châssis a-t-il éveillé ta curiosité ? Tu veux t’y mettre et changer toi-même le châssis de ta voiture ? Pas de problème ! Nous te montrons pas à pas comment procéder au montage (Ressort amortisseur). Bien entendu, une remarque importante s’impose d’emblée : le châssis d’un véhicule est un élément important pour la sécurité et nécessite un savoir-faire et une expérience appropriés pour pouvoir y apporter des modifications. Si tu te sens tout de même capable de l’installer, continue à lire et amuse-toi bien !

Changer le châssis : ce dont tu as besoin :

Comme pour tout travail de vissage, tu as besoin de quelques outils pour régler le châssis. Voici ce que tu dois préparer :

Jeu de cliquets

Jeu de clés à molette

Tournevis

Tendeur de ressort

Planche

Attention : le plus simple est de procéder au changement avec un pont élévateur. Si tu travailles avec un cric, sécurise absolument ta voiture avec des cales. En outre, lors du remplacement des amortisseurs et des ressorts, il est judicieux de remplacer également les paliers de dôme. En cas d’abaissement, tu devrais te renseigner auprès du fabricant du châssis pour savoir si des barres stabilisatrices plus courtes doivent être montées.

Changer le train de roulement – voici comment faire :

A vos ressorts, prêts, partez !

Il faut démonter l’ensemble de la jambe de suspension, donc d’abord descendre la roue.

Maintenant, il faut démonter la barre stabilisatrice, mais celle-ci ne doit être décrochée qu’au niveau de l’amortisseur. Comme la barre stabilisatrice est sous tension, tu dois faire légèrement fléchir l’amortisseur pour pouvoir la sortir. Abaissez prudemment le chariot au niveau du disque de frein sur une planche ou une autre pièce stable jusqu’à ce que la barre stabilisatrice ne soit plus sous tension et puisse être facilement retirée de son support. Ensuite, soulever à nouveau légèrement le chariot et retirer la planche.

Lire également :   Xénon ou LED ou halogène : Les différences en un coup d'œil !

Si tu as commencé par le côté passager, tourne maintenant le volant vers la droite. Maintenant, il faut enlever le tuyau de frein et le câble de l’ABS. le capteur ABS de son support.

Ensuite, tu braques la direction dans l’autre sens.

Ensuite, tu sépares l’amortisseur et la fusée d’essieu, de sorte que l’amortisseur ne soit plus accroché qu’en haut du palier de dôme. Si la vis est suffisamment dévissée, il se peut que la fusée se détache d’elle-même et bascule vers le bas.

Attention : n’oublie pas de sécuriser la fusée (par exemple avec un bloc de bois) afin d’éviter que des tensions ne s’exercent sur la conduite de frein. L’amortisseur est maintenant libre.

Dévisser les vis du palier de dôme. Maintenir l’amortisseur en place pour éviter qu’il ne s’envole.

Pour accéder aux pièces dont tu as encore besoin, il faut démonter complètement l’amortisseur.

Enlever le cache-poussière en haut. Avant de desserrer l’écrou, utiliser le tendeur de ressort afin d’éliminer la tension du ressort. Veille à utiliser la bonne taille de rondelle pour le tendeur de ressort. Travaille ici avec la clé à cliquet pour ménager le filetage et ne tire jamais le tendeur de ressort jusqu’à la butée.

Attention : le ressort est encore légèrement sous tension, faire attention en desserrant l’écrou.

Tu as toujours besoin de la rondelle entre le palier de dôme et la coupelle de ressort, de la coupelle de ressort avec son support en caoutchouc, de l’amortisseur et de la manchette.

Le nouveau ressort doit maintenant être précontraint. Celui-ci est différent en haut et en bas, ne le confonds en aucun cas.

Lire également :   Installer un atelier de bricolage : Ce dont les bricoleurs amateurs ont besoin

La jambe de suspension avec le nouvel amortisseur, le ressort et le palier de dôme peut être remontée. Ce faisant, il faut toujours garder à l’esprit que le ressort est correctement positionné.

Dès que la jambe de force se met à tourner lors du vissage, détendre le tendeur de ressort et visser l’écrou. Renseignez-vous sur le couple de serrage utilisé.

Remettre l’amortisseur en place au niveau du dôme. Comme celui-ci a un peu de jeu, se référer exactement aux anciennes empreintes.

Replacer l’amortisseur dans la fusée d’essieu. Il est important que les boulons de guidage se déplacent dans la rainure de la fusée d’essieu.

Placer un petit bloc de bois sous le bras de suspension et descendre doucement la voiture – l’amortisseur doit s’enclencher complètement dans le guide.

Maintenant, revisser la vis de serrage. Veille tout de suite à ce que le support pour le flexible de frein et le capteur ABS soit bien en place, puis re-clipse-les.

Remonter la barre stabilisatrice, visser le capteur de niveau pour le xénon et monter la roue.

Important pour la fin : Après le changement des jambes de force, il faut tenir compte du fait que le montage a déréglé la voie. Il faut donc absolument se rendre dans un garage de confiance et faire régler la voie.

C’est agréable de pouvoir améliorer sa voiture soi-même, non ? C’est pourquoi le prochain article sera pratique et te montrera comment installer un système de verrouillage centralisé. D’ici là, bonne route amortie !

Lire également :   Identifier et remplacer la poulie damper (vilebrequin) défectueuse

Catégorisé:

Étiqueté dans :